Quelques familles (anciennes) de notre région

 

accueil > patronymes > Fay, du Fay

Famille Fay, du Fay

Armoiries

De sinople à la fasce d'argent, accompagnée en pointe d'un mont de 3 coupeaux d'or.

Pierre sculptée à l'entrée du château de Châtillon, à Collombey, 1933. Lettres de confirmation de noblesse concédées par Christine de Bourbon, régente de Savoie, 1642. Panneau généalogique et héraldique des du Fay, exécuté en 1771 pour le 40e anniversaire de mariage de Joseph-Emmanuel du Fay (1702-1775) et de Marie-Marguerite du Fay de Lavallaz : Quos Sanguis jungit et Amor, au Musée de Valère, Sion. De nombreux documents publics et privés sont mentionnés dans l'Armorial valaisan de 1946, pp. 82-83. 

dufay1.gif (12 ko)

Ecartelé : aux I et IV de sinople à la fasce d'argent, accompagnée en pointe de 3 coupeaux d'or ; au II d'argent à l'aigle déployée et couronnée de sable, tenant dans sa patte dextre un glaive d'azur garni d'or, posé en pal ; au III d'argent à la bande d'azur, chargée de 3 étoiles à 5 rais d'argent.

Armes des du Fay de Tannay. Généalogie 1771. Sans émaux : sceau aux armes et initiales d'Antoine-Jérôme, décédé en 1679 (archives Marclay, Monthey). Variante : au II le glaive d'argent et l'aigle non couronnée, au III les étoiles d'or sur une barre de sable : clef de voûte de 1612, pour Noble Guillaume III du Fay, banneret et châtelain de Monthey, au Crochetan.

Cf. Armorial valaisan, 1946, p.83, où de nombreux documents et des variantes de détails sont recensés, et pl.38.

dufay2.gif (23 ko)

Origines

Vieille famille patricienne originaire du hameau du Grand Fay (Fagetum, hêtraie) dans la paroisse de Troistorrents, représentée vers 1300 par Guillaume I, à Colleyre puis à Perreaz. Antoine I, vers 1500, s’allie à une Bernardi d’Allinges et leur fils Pierre II est reçu bourgeois de Monthey le 27 avril 1519, et épouse Hugonette Riondez, de Properey. Guillaume II parvient aux charges de syndic 1530-1531, grand-châtelain 1542-1545, banneret de Monthey en 1549 ; il acquit en 1547 les seigneuries de la Vallaz et de la Rivieraz, ainsi que la coseigneurie de Thollon, près d’Evian, puis, en 1549, de Pantaleon de Châtillon, des fiefs dans la vallée d’Illiez ; il porta dès lors le titre de Noble, qui fut confirmé par la Diète du 13 décembre 1578 (titre original aux archives de la famille, à Sion). Il avait établi sa résidence dans la maison forte du Crochetan, à Monthey ; en 1536, il figure parmi les représentants de Monthey qui adhèrent au Valais. Epoux de Marie Fabri de Sembrencher, il teste en 1555 et meurt le 13 novembre 1557. Il eut deux fils : Jean III (1553-1586), allié à Ursule Mayenchet, qui fut l’auteur de la branche aînée des du Fay de Tannay, et Pierre III (1558-1623), époux de Gabrielle de Prez, qui devint l’auteur de la branche des du Fay de Lavallaz. Guillaume III (1577-1636), fils de Jean III, fut banneret général 1603, lieutenant du gouverneur de Monthey, capitaine en Piémont, 1624 ; il acheta peu avant 1613, à la Prévôté du Saint-Bernard, la seigneurie de Tannay-sur-Vouvry, dont il porta le nom, et que ses descendants possédèrent jusqu’en 1798. Son fils Antoine II, banneret général en 1639, lieutenant du gouverneur et colonel dans le régiment Mageran en Piémont, est reçu bourgeois de Sion en 1642 ; plusieurs fois ambassadeur du Valais en Piémont, il obtint de Christine de Bourbon, régente de Savoie, des lettres de confirmation de noblesse le 24 juin 1642 (diplôme original dans les archives de la famille, à Sion) ; décédé en 1660.

Les du Fay de Tannay donnèrent à Monthey de nombreux magistrats, et occupèrent les fonctions de banneret général et banneret des élus presque sans interruption durant les XVIIe et XVIIIe siècles. Cette branche aînée de la famille du Fay s’est éteinte à Sion avec Charles-Louis du Fay (1813-1882), officier au service de Sardaigne.

 


© 2002 Meyer G-B
Vos commentaires au
Ce site est optimisé pour une résolution de 800 x 600.  
Dernière mise à jour : 10 février2011